logo LFBTA

asbl
Avenue de Marathon 1
B-1020 Bruxelles
Numéro d’entreprise 0443.097.681

Membre de la R.B.A.

Secrétariat administratif :

- Thierry NICOLAY
- Secrétaire administratif
- Rue Joseph Lauwers 56
- 6040 Jumet
- Tél : + 32 (0)71 56 22 80
- e-mail : info@lfbta.be

Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30

JPEG - 16.7 ko

Accès Club

Nos partenaires :

GIF - 3.5 ko

JPEG - 15.6 ko
Accueil du site > Archives > Dopage > Contrôles antidopage...les exemptions possibles pour usage thérapeuthique...

Contrôles antidopage...les exemptions possibles pour usage thérapeuthique...

Publié : Septembre 2007 — maj : Décembre 2007



Contrôle antidopage et dispense pour usage thérapeutique : quid ?

Le dopage est un fléau qu’il faut éradiquer, tout le monde reconnaît le bien fondé de cette lutte, il s’agit d’un problème de santé publique et bien entendu aussi de fair play sportif.

Au 1er janvier 2004 la FITA et la Belgique ont accepté l’autorité,les procédures et les règles de la WADA, l’agence mondiale de lutte anti dopage sise à Lausanne en Suisse.

Ceux qui vont en compétitions internationales seront contrôlés sur place par les instances locales de lutte contre le dopage et par la Commission Médicale de la FITA.

Les compétiteurs engagés en compétition en Wallonie & à Bruxelles sont contrôlés depuis 2003 par les agents assermentés du Ministère de l’Aide à la Jeunesse et de la Santé de la Communauté Française.

Les premiers contrôles ont eu lieu au BOR de Wierde en juin 2003.

Le code anti dopage de la WADA se trouve sur ce site dans la rubrique dopage ainsi que le lien avec le site de la WADA à Lausanne et le site du Ministère de la Santé responsable de cette législation en Communauté Française de Belgique. Sur ce dernier site figure la liste mise à jour des produits et des méthodes interdites parus au Moniteur Belge.

Si votre état de santé nécessite des soins !

Vous êtes compétiteur international ou national, et vous devez vous soigner de manière constante ou ponctuelle. Si ces soins prévoient l’utilisation de substances ou de méthodes interdites, lisez très attentivement ce qui suit :

Informez tout d’abord votre médecin de votre qualité de compétiteur sportif, soumis à des contrôles anti dopage éventuels. Il pourra peut être vous prescrire des médicaments de substitution non interdits et qui auraient le même effet thérapeutique.

Si malgré tout, il devait vous prescrire un ou plusieurs médicaments ou méthodes interdites, vous pouvez obtenir sous certaines conditions une autorisation "TUE", en anglais "Therapeutic Use Exemption" ou, en français, "autorisation d’usage à des fins thérapeutiques" (AUT). Vous pouvez consulter le guide de la WADA qui précise très clairement les conditions d’exemption possible et la procédure pour l’obtenir.

Cette procédure est d’application depuis le 1er janvier 2004.

Les compétiteurs internationaux connaissent ce genre de procédure, elle existait auparavant, mais aujourd’hui, cette déclaration doit être faite par le médecin traitant sur un des 2 formulaires prévus selon le cas, et envoyé par la Fédération Nationale à la FITA à Lausanne 21 jour avant le début du tournoi international auquel l’athlète doit participer.

Pour les compétiteurs en Wallonie et à Bruxelles, il faut envoyer ce formulaire à la Commission Médicale qui sera formée à cet effet par chaque Fédération et ce dans les mêmes délais. Il est clair que seules certaines très grandes fédérations pourront se permettre de faire travailler à ce rythme une commission médicale, dont le coût n’est sans aucun doute pas à négliger. Les petites fédérations ne peuvent pas actuellement assumer ces coûts.

Aussi pour éviter tout problème lors d’un contrôle, nous vous conseillons simplement de faire remplir votre document par votre médecin, et d’avoir toujours ce document sur vous lorsque vous allez en compétition. Attention ce document prévoit des dates de validité auxquelles il faudra être attentif.

Les formulaires de demande sont disponible sur le site de la WADA en deux versions : version abrégé pour l’usage de quelques produits et la version standard.

La Ministre en charge de ces questions est à la recherche d’une solution pour résoudre ce problème et pour permettre de respecter la procédure d’acceptation par chaque fédération, petites et grandes. Nous ne manquerons de vous en avertir sur ce site.